Catégorie(s)

Tagged with:

On vous a déjà parlé de la pluie en automne, et comment s’en protéger lorsqu’on souhaite utiliser son vélo. Mais connaissez-vous le fléau de la pluie au printemps et en été ? Vous savez, celle que vous n’aviez absolument pas vue venir ce matin, alors que le soleil brillait dans le ciel. Et puisqu’à Strasbourg, les 4 saisons peuvent défiler dans la même journée, en mettant votre poncho et votre pantalon de pluie alors que la chaleur est étouffante, c’est de sueur que vous serez trempé.

 

Voici 2 petits conseils pour faire face à la pluie, même quand elle est imprévue :

Premièrement, ne sortez jamais sans votre protège-selle. Cela semble être un détail, mais vous serez bien content de ne pas avoir les fesses mouillées à cause d’une intempérie soudaine. Vous pouvez facilement vous en procurer au rayon accessoires de votre magasin d’articles de sport préféré ou dans certaines boutiques de décoration (oui oui, c’est un accessoire tendance). Cependant, si vous étiez déjà propriétaire d’un tel petit bijou, vous n’êtes pas sans savoir qu’ils peuvent attirer la convoitise de vos voisins d’arceaux, qui se trouvaient dépourvus quand la pluie fut venue. Si vous ne voulez pas être victime de tel vol, essayer de vous procurer un protège selle publicitaire. Oui, ça existe, pour des magasins de vélos, des services de livraison à vélo et j’en passe. Il semblerait que ceux-ci, légèrement moins esthétiques, soient moins en proie aux vols. Vous pouvez alors le laisser sur votre selle lorsque vous n’utilisez pas votre vélo, et le retirer au besoin. Ainsi, pas de risque de l’oublier chez soi dans la précipitation.

 

Rouler sous la pluie en été vélo Esprit Cycles
Pour vous éviter la cape et le pantalon de pluie, on vous a déniché une petite merveille, si par chance vous avez pensé à vous munir d’un parapluie en partant de chez vous : le porte-parapluie. Qui n’a jamais tenté de rouler sous la pluie, parapluie dans une main, guidon dans l’autre, à lutter tant bien que mal contre les éléments. La galère, maintenant c’est fini.
Non seulement c’est terriblement pratique, mais c’est surtout bien plus sécurisé. Il suffit d’accrocher votre parapluie à votre porte-parapluie, de le régler suffisamment haut pour ne pas l’avoir devant les yeux, et vous voilà prêt pour affronter les pluies fines comme les torrents. En plus, certains d’entre eux permettent d’entreposer son parapluie contre sa fourche ou son cadre lorsqu’on ne l’utilise pas. Vous pourrez alors toujours avoir votre parapluie avec vous. Pratique non ?

 

Bien sûr, on ne vous dira jamais assez de rester vigilant à vélo, d’autant plus par temps de pluie. Vous êtes encore moins visible, vérifiez donc régulièrement que vos éclairages avant et arrière soient bien en état de marche.

 

Vous voilà fin prêt à braver les intempéries en toute saison, alors plus qu’excuse et on enfourche son vélo !

Fermeture exceptionnelle de nos boutiques (Neudorf, Faubourg de Pierre, Forêt Noire) les lundis 7, 14 et 21 août !
L'atelier-boutique à la Krutneau reste ouvert.